En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

D’où vient le Pilates ?

Joseph Hubertus Pilates est le concepteur de cette méthode appelée «Contrology», puis rebaptisée méthode Pilates par la suite.
C’est lors de la première guerre mondiale qu’on peut estimer que les fondements du Pilates voient le jour. Prisonnier de guerre en Angleterre, Joseph Pilates met au point une méthode d’entraînement permettant à ses compatriotes, également internés, de ne pas succomber aux conditions difficiles d’enfermement et à la pandémie de grippe.


C’est aussi à cette époque, qu’il confectionne le concept de sa première «machine», aujourd’hui nommé  «Cadillac». Observant l’efficacité qu’il pouvait en obtenir avec toute personne non entraînée, malade ou blessée, dans l’obligation de rester allongée. Il démantèle un lit superposé, y attache les ressorts du sommier et utilise ce nouvel appareil à des fins rééducatives.
En 1923, Joseph Pilates émigre à New-York où il ouvre son premier studio Pilates destiné à l’entraînement et à la rééducation des sportifs et plus spécifiquement des danseurs professionnels. Il élabore des séries d’exercices précis et confectionne des appareils ayant pour objectif de corriger les mauvaises postures du corps et lui assurer une réelle harmonie.
Depuis, cette méthode a évolué. Elle s’est développée sous l’influence de divers courants intellectuels, de diverses personnes, pour devenir aujourd’hui, une méthode accessible à tous et ainsi offrir ces bienfaits à un plus large public.
Joseph Pilates était persuadé que la discipline mentale et la pratique physique étaient étroitement liées entre elles et indissociables l’une de l’autre. À l’époque, il a étudié des disciplines orientales, encore peu connues et très peu pratiquées chez nous, tant au niveau philosophique que physique. Il a intégré le concept de ces disciplines à des activités occidentales telles que la gym et la boxe, tout en y incorporant des exercices physiques anciens provenant de l’antiquité grecque et romaine. Il était persuadé qu’un style de vie «moderne» - c’est-à-dire qui ignore les muscles posturaux dans les exercices physiques, respirent incorrectement ou négligent l’importance d’une bonne posture - participait de façon déterminante à une santé fragile.

Quels en sont les objectifs ?

De par des exercices précis, des mouvements lents, une respiration profonde, le Pilates a pour but de ramener le corps dans un alignement idéal. Le corps acquiert une plus grande tonicité musculaire, une plus forte stabilité et retrouve un meilleur équilibre. La colonne vertébrale reprend sa courbure physiologique naturelle limitant de ce fait les douleurs chroniques musculaires du dos.
Outre ce fait, la méthode Pilates a également pour objectif de ralentir les effets tant physiologiques que physiques sur le corps et l’esprit, causés par l’usure du temps, la maladie, les blessures ou par une maternité. Permettre ainsi de rester le plus longtemps possible autonome.

Actualités

Séances hebdomadaires et stages les samedis après-midi à mon cabinet

Découvrez la galerie photos

Nos petits plus

  • Master spécialiste en
  • sophrologie Caycédienne